Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Chaque automne, le ciel d’Israël s’emplit de 500 millions d’oiseaux migrant du sud de l’Europe vers des horizons plus chauds, en Asie et en Afrique. Un spectacle enivrant pour les ornithologues, amateurs ou professionnels.

Israël a une situation géographique privilégiée, entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique (géographiquement parlant, Israël est dans le continent asiatique !). Les oiseaux y trouvent une grande variété d’habitats, des sites de repos* et des courants chauds dont ils ont besoin pour planer et se laisser porter.

Le Centre Ornithologique d’Israël (COI) a 3 postes d’observation dans le pays et a répertorié 540 différentes espèces d’oiseaux traversant le pays. Le COI travaille en coordination avec l’Autorité Palestinienne et la Jordanie pour la protection des oiseaux.

  • Le site de la vallée de la Hula, dans le nord d’Israël, avec en son centre le lac Agmon et ses zones inondées, est un lieu privilégié où environ 35.000 grues y trouvent une halte (en novembre 2007, il y a eu un record de 41.000 grues sur ce site : lire), et quelque 25.000 d’entre elles y séjournent tout l’hiver. Le site est aménagé pour que les touristes puissent les observer.

Les autres sites de prédilection sont : la région côtière vers le kibboutz Maagan Michael, les hauteurs du Golan, la mer de Galilée (lac de Tibériade) et Beit Shean, dans la vallée du Jourdain, l’Observatoire de Jérusalem, le kibboutz Lotan au sud et Eilat, avec son Centre International d’Observation des Oiseaux, ainsi que l’International Center for the Study of Bird Migration à Latroun.
source : ccfi-newspress.

Tag(s) : #nature - environnement

Partager cet article

Repost 0