Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source : Haaretz – Eli Ashkenazi.

Version francophone : AFIAE «lesamisdisrael»

 

Une partie du Jourdain où se trouvent les plus anciens kibboutz et des emplacements archéologiques importants a été contaminée par les eaux usées pendant des années, désormais un chantier d'une installation de traitement des eaux est en route pour une durée de deux ans et un budget de 60 millions de Shekels (11 millions d'euros). Les eaux ainsi traitées seront regroupée avec les eaux salées du Kinneret et l'eau douce du Yarmuk aux fins de leurs utilisations dans la vallée du Jourdain.

Cette usine, qui est un projet conjoint du Conseil Régional de la Vallée du Jourdain et de Tibériade, fournira 19 millions de mètres cubes d'eau par an, selon Yossi Vardi le patron du Conseil Régional.

Le Jourdain sert d'évacuateur des eaux usées pour Tibériade et la Vallée du Jourdain et cette semaine le ministère de l'environnement a réclamé des frais de pollution à Vardi qui conteste cette décision.

« Nous avons pris soin de notre environnement avant que les fonctionnaires du ministère ne l'aient fait » a t'il dit. « Ils n'ont rien à nous apprendre en matière de protection de l'environnement. Nous les habitants de la Vallée du Jourdain nous prenons soin de notre maison. »

L'usine sera la première étape de sauvegarde de cette partie du Jourdain qui s'étend des kibboutz Degania à Menahemia. Plusieurs aménageurs ont essayé pendant près de 10 années de transformer la contrée en zone touristique, mais le retard pris dans la construction de l'usine de traitement de l'eau a encore augmenté le ralentissement des projets.

Le Jourdain est l'un des derniers fleuves israéliens à servir de canal d'évacuation des eaux usées. Actuellement les eaux sont nettoyées et traitées sur un kilomètre à partir du barrage de Degania, qui est presque toute l'année ouvert à l'eau d'approvisionnement pour l'agriculture, et l'emplacement baptismal de Yardenit. Cette eau est bloquée au barrage temporaire d'Alumot, après les eaux usées de plusieurs groupes de kibbutzim sont déversées dans le fleuve avec l'eau de mer pompée au Kinneret.

La partie du Jourdain entre le barrage d'Alumot et celui de Menahemia ne peut pas vraiment êtte considéré comme un fleuve ; la remise en état de cette section nécessite la disparition des eaux usées. L'écoulement des eaux d'égout est en contradcition m^me avec l'accord de paix signé avec la Jordanie, selon lequel l'eau doit être utilisable pour l'agriculture.

Des emplacements historiques importants sont situés en aval, notamment Umm Juni, où le premier kibboutz d'Israël, Degania A, a été construit. Non loin de là se trouve Ubeidiya, où ont été trouvéees des traces des plus anciennes migrations humaines hors d'Afrique.

Des travaux préparatoires ont été réalisés afin de revaloriser les deux emplacements et pour les combiner avec un grand projet touristique. L'emplacement d'un moulin à farine antique et la consolidation de Nahal Yavne'el en Jordanie fourniront des occasions prometteuses en matière de développement touristique. Les deux côtés du fleuve doivent rester peu denses, et des équipements de tourisme raisonnés comprenant quelques villages de vacances seront installés dans les collectivités voisines.

Tag(s) : #nature - environnement

Partager cet article

Repost 0