Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source : BE et Tregouet.org

Reportage : X.

Adaptation : AFIAE «lesamisdisrael»

 

Les professeurs Abraham Soffer et Doron Aurbach du département de chimie de l’Université de Bar Ilan de Ramat Gan (Israël) ont parachevé une nouvelle méthode comportant, notamment, le dessalement rapide de l’eau de mer et à un faible coût. L'atout de ce nouveau processus consiste à pouvoir filtrer en une fois les ions alcalins (calcium, magnésium), dont l'absorbtion est essentielle au métabolisme humain.

Les électrodes de carbone nanoporeuses, en plus d’être de bons adsorbeurs (reteneurs de cellules) et purificateurs, présentent une bonne conductivité électrique. Placées dans une solution, grâce à la très grande surface spécifique du carbone nanoporeux, ces électrodes fonctionnent comme de gigantesques condensateurs (100 Farad par gramme).

En appliquant une différence de potentiel de l’ordre d’un Volt à deux électrodes immergées dans un électrolyte, les cations (ions ayant une charge positive) seront retenus sur l’électrode chargée négativement et les anions (ions ayant une charge négative) sur l’électrode chargée positivement, produisant ainsi de l’eau purifiée. Toute impureté électriquement chargée peut ainsi être retirée de la solution : acide, base, sel de métal lourd, particules colloïdales, bactérie... La possibilité de contrôler la taille des pores des électrodes permet alors de sélectionner quels ions seront adsorbés, permettant donc de conserver les ions alcalins dans la solution.

Tag(s) : #science-recherche-médecine

Partager cet article

Repost 0