Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Moshav Amirim a été créé dans les années 50 par une communauté de végétariens. Aujourd'hui, 150 familles y vivent. Le village est situé à 650 mètres d'altitude, sur une colline qui surplombe la mer de Galilée, à 15 kilomètres de Safed.

971427189_68e3462c14.jpg

Dans les années 50 un groupe d'immigrants en provenance du Maroc fit une première tentative d'implantation à cet endroit dont le nom original était Bet Shefa ; malheureusement cette première tentative se solda par un échec.

En 1958 un groupe de personnes venues de divers horizons se rassembla à nouveau sur le même site pour y créer un moshav (village coopératif) ayant pour objectif de vivre sur les principes végétariens, végétaliens et biologiques. On y refusera tout pesticide et l'abattage d'animaux pour se nourrir. Parmi eux se trouvaient un grand nombre d' "adventistes davidiens du 7ème jour" (chrétiens protestants) conduits par Ben et Lois Roden.

Les fondateurs du Moshav Amirim furent parmi les pionniers du mouvement végétarien en Israël. Les Roden favorisèrent le développement de l'agriculture biologique dans la région et en Israël.

Dans les années 1960, l'Agence juive a aidé 10 familles à construire des chambres d'hôtes et des gîtes. Aujourd'hui le tourisme constitue l'autre principale ressource du moshav. Le village propose des hébergements et des restaurants offrant des aliments végétariens et végétaliens.

C'est bien avant que l'éco-tourisme et la vie saine soient à la mode que ce petit village de Haute Galilée a suivi ces principes parce que c'est la façon dont les familles y ont toujours vécu. 

Le Moshav Amirim est l'un des plus agréables endroits d'Israël. La folie de la vie quotidienne  est vite oubliée dans cet endroit confortable situé dans une zone boisée avec de superbes vues sur la campagne. Amirim - ce qui signifie «cime des arbres» en hébreu - est connu pour son atmosphère calme, ses sentiers de randonnées et sa délicieuse cuisine.

"Vous pouvez respirer ici," dit Gitit Zarchi, propriétaire de gîtes luxueux et d'un spa, "La vue y est à couper le souffle. Nous sommes situés au coeur d'une réserve naturelle, et il n'y a que des gens formidables ici. "

Amirim est l'un des villages les plus accueillants d'Israël. La quasi totalité des 150 familles du moshav vit de ce tourisme "vert" et nous faire tomber amoureux de ce cadre de vie est leur objectif commun. "Les gens pensaient que nous étions fous pour oser créer un village végétarien," dit Dalia Cohen, qui vit à Amirim depuis 50 ans.

Situé à un bon quart d'heure de Safed (Tsfat) et non loin de Tibériade - où se trouvent de nombreux lieux saints chrétiens sont situés - le village est depuis les années 60 connu des touristes étrangers et israéliens à la recherche "d'éco-tourisme."

En 1985, le Ministère du Tourisme d'Israël a attribué à Amirim le premier label "village touristique en milieu rural» et permis qu'il devienne la destination phare des vacances en milieu rural. Pour ceux qui sont à la recherche de vacances respectueuses de l'environnement, cette communauté végétarienne a été immédiatement un choix logique.

 

amirim2.jpgIl y a environ 250 chambres d'hôtes, gîtes et chalets disséminés le long des routes sinueuses du village. Chaque lieu a développé son propre style et son propre thème. La plupart des maisons d'hôtes comprennent également les spas. Certains sont réservés aux couples, tandis que d'autres offrent de grands espaces familiaux. Bien que dans un milieu pastoral, ces structures d'hébergement ne sont pas rudimentaires (jacuzzis, télévisions à écran plat etc) et néanmoins respectueuses de l'environnement. Ainsi, l'eau des jacuzzis est récupérée et alimente naturellement les jardins.

Le village dispose aussi d'une piscine communautaire qui est ouverte aux visiteurs en été.

Pour Zarchi, une enseignante en retraite qui s'est insatallée ici avec son mari et qui vit désormais du tourisme "afin de partager la plénitude de ce  qui nous entoure" : "A Amirim, il y a des restaurants, des artistes et leurs galeries, des sentiers nature, des pensions et des chambres d'hôtes. C'est un vrai village de vacances.»

Amirim est une aventure gastronomique pour ceux qui aiment la bonne bouffe et c'est un paradis pour les végétariens et les végétaliens. Même si de nombreux omnivores et carnivores parmi nous peuvent penser que les plats végétariens sont de simples accompagnements, les chefs cuisiniers d'Amirim ont un point de vue différent et le prouve. Dalia Cohen, 75 ans, la plus connue d'entre eux, l'affirme "il y a une plus grande prise de conscience en faveur de la nourriture végétarienne de nos jours."

Cohen est la propriétaire du plus ancien restaurant du village, Dalia, qui a ouvert ses portes au début des années 80. «Il y a deux types de personnes qui viennent manger à Amirim: Ceux qui sont végétariens ou végétaliens et ceux qui sont habitués à manger un hamburger et des frites, ceux-là disent qu'ils vont essayer une fois et puis... ils reviennent encore et toujours plus souvent», dit-elle.

Cohen, qui aime à raconter comment elle a remporté il y a 45 ans un concours gastronomique avec un plat végétarien d'aubergine farcie au soja, à l'orange et au vin rejette toute idée selon laquelle sa cuisine est de second ordre. «Mon menu comprend des beignets aux noix, des blinis, des soupes, des salades bios, beaucoup de desserts, de thé à base de plantes. Vous sortez d'ici rassasié et content, "déclare t'elle. "Vous pouvez être un grand chef avec de la cuisine végétarienne."

En outre, l'immense majorité de la nourriture servie dans les restaurants d'Amirim est d'origne locale. Les visiteurs peuvent flâner au milieu des potagers du village et voir d'où vient leur salade.

amirim3.jpg

Amirim est une étape pour de nombreux visiteurs de la Galilée et du Golan. En plus de Safed et de Tibériade à proximité, il y a aussi des sentiers de randonnée partant du village vers les réserves naturelles.

 Dans la région on peut y faire de l'équitation, du kayak sur le Jourdain, des excursions en jeep sur le plateau du Golan et des excursions en bateau sur la mer de Galilée.

En été, des musiciens locaux proposent des concerts gratuits à l'extérieur dans le parc du village avec vue sur la mer de Galilée.

 

 

Article publié avec l'aide de ISRAEL21c: http://israel21c.org

http://israel21c.org/travel/green-galilee-getaway/

Tag(s) : #tourisme-voyage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :