Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Source : Haaretz et Avi Issacharoff

Version française : A.F.I.A.E. 

 

 

 

 




Haaretz a appris que le fils d'une figure de proue du Hamas, converti au christianisme, a servi pendant plus d'une décennie comme source de renseignement la plus précieuse du service de sécurité Shin Bet au sein de l'organisation militante.

MOSAB Hassan Youssef est le fils du cheikh Hassan Youssef, un des fondateurs du Hamas et l'un de ses dirigeants en Cisjordanie. Les informations qu'il a fourni à Israël ont conduit au démantèlement d'un grand nombre de cellules terroristes, et à la prévention de dizaines d'attentats-suicides et de tentatives d'assassinat de personnalités israéliennes.

L'histoire en exclusivité paraîtra dans le magazine Haaretz de vendredi, et dans le livre des mémoires de Youssef, intitulé «Fils du Hamas» (écrit avec Ron Brackin) qui sera publié la semaine prochaine aux Etats-Unis. Yousef, 32 ans, est devenu un fervent chrétien il y a 10 ans et vit maintenant en Californie après avoir fui la Cisjordanie en 2007 et qu'il a rendu public sa conversion.

Yousef a été considéré comme la source la plus fiable du Shin Bet en direction du Hamas, s'attribuant le surnom de «prince vert" - en utilisant la couleur du drapeau du groupe islamiste, et "Prince" en raison de son pedigree comme le fils d'un des fondateurs du mouvement .

Au cours de la deuxième Intifada, les renseignements fournis par Yousef ont conduit à l'arrestation d'un certain nombre de personnalités palestiniennes de haut rang responsables de la planification d' attentats-suicides meurtriers. Il s'agit notamment Ibrahim Hamid (un commandant militaire du Hamas en Cisjordanie, Marwan Barghouti (fondateur des Tanzim, milice liée au Fatah) et Abdullah Barghouti (un fabricant de bombe du Hamas sans relation avec le chef des Tanzim). Yousef était également responsable d'avoir empêché le projet d'assassinat de son père par les services israéliens.

"Je voudrais être à Gaza maintenant", Yousef a déclaré par téléphone depuis la Californie, "Je voudrais mettre un uniforme de l'armée et rejoindre les forces spéciales israéliennes afin de libérer Gilad Shalit. Si j'y étais, je pourrais les y aider. Nous avons perdu trop d'années dans les enquêtes et les arrestations contre ces mêmes terroristes dont ils veulent maintenant la libération en échange de Shalit. Cela ne doit pas se faire. "

L'histoire de la transformation spirituelle de Youssef est parue dans Haaretz Magazine en août 2008. C'est seulement maintenant, cependant, que Yousef dévoile le secret qu'il a gardé depuis 1996, où il a d'abord été détenu par les agents du Shin Bet qui cherchent à afin qu'il s'infiltre dans l'échelon supérieur du Hamas.

Leurs efforts ont été couronnés de succès et Yousef a été libéré de prison en 1997. Son ex-référent, qui ne sert plus dans le service de sécurité, dit que Yousef a collaboré avec Israël car il voulait sauver des vies.

Tant de gens lui doivent la vie et ne le savent même pas, dit le gestionnaire, cité dans le livre de Yousef du nom de capitaine Loai. Des gens qui en ont fait beaucoup moins ont reçu le Prix de sécurité d'Israël. Il le mérite assurément."

Loai ne fait pas mystère de son admiration pour sa première source. «Le plus étonnant, c'est qu'aucun de ses actes n'a été fait pour de l'argent", dit-il. "Il faisait les choses qu'il croyait, il voulait sauver des vies. Sa maîtrise des questions de renseignement a été tout aussi bonne que la nôtre."

Loai a rappelé un épisode où le Shin Bet avait reçu des informations selon lesquelles un attentat-suicide allait être commis avec une ceinture d'explosifs sur place Manara à Ramallah.

"Nous ne connaissions pas le nom du kamikaze ni à quoi il ressemblait - seulement ce qu'il avait une vingtaine d'années et serait vêtu d'une chemise rouge», dit-il. "Nous avons envoyé le Prince Vert sur place et, avec son sens aigu, il a repéré la cible en quelques minutes. Il a vu qui a emmené le porteur de bombe, a suivi la voiture et nous a permi d'arrêter le kamikaze et celui qui était censé lui donner la ceinture. Ainsi une nouvelle attaque a été déjouée, mais personne ne l'a su. Nul n'a ouvert de bouteilles de champagne ni chanté ou dansé. Cela a été une chose tout à fait normale pour le Prince. Il a fait preuve de courage, avait un fort pouvoir d'intuition et une aptitude à affronter le danger. Nous savions qu'il était un de ceux qui se donnait à fond dans n'importe quelle situation. "

Avec ses mémoires, Yousef souhaite envoyer un message de paix aux Israéliens. Pourtant, il admet qu'il est pessimiste quant à la perspective de voir Israël signer un accord de paix avec le Fatah qui dirige l'Autorité palestinienne, et encore moins le Hamas.

"Le Hamas ne peut pas faire la paix avec les Israéliens. C'est contre ce que leur Dieu leur dit. Il est impossible de faire la paix avec les infidèles, seul un cessez-le-feu, et personne ne sait mieux que moi que c'est la direction du Hamas qui est responsable de l'assassinat des Palestiniens, et non les Israéliens, dit-il. «Les Palestiniens! Ils n'hésitent pas à massacrer les gens dans une mosquée ou de jeter les gens à partir du 15e étage d'un bâtiment, comme c'était le cas durant le coup d'État à Gaza. Les Israéliens ne feraient jamais de telles choses. Je vous le dis avec certitude les Israéliens se soucient beaucoup plus que les Palestiniens de se font le Hamas ou du Fatah pour avoir le leadership. »


 

 

 


 

Tag(s) : #Actualité-évènement-politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :