Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Source : JERUSALEM POST.FR – Herb Keinon.

 


etat-juif.jpgPlusieurs hauts-responsables israéliens sont montés au créneau ce lundi pour réaffirmer leur exigence de reconnaissance d'Israël comme Etat juif dans tout futur accord de paix.
Des déclarations qui font suite à la série de réunions des envoyés du Quartet à New-York, qui doivent se rencontrer à nouveau lundi soir. Ils travaillent toujours à établir une formule de compromis autorisant la reprise des négociations même si les parties restent réticentes, et mentionnant probablement les lignes d'armistices pré-1967 avec des échanges de territoires négociés comme base des discussions et une référence explicite à Israël comme Etat du peuple juif.
Une proposition qui fait grincer des dents : les Palestiniens s'opposent toujours à toute formulation approchante. De son côté Netanyahou n'a accepté qu'à reculons, et après une longue opposition, de mentionner la référence à la situation d'avant la guerre des Six jours. Ce qui rend les membres de son cabinet plus à même de montrer un ferme refus de toute flexibilité sur la question du terme "Etat juif." Une exigence légitimée selon Tony Blair par le besoin d'établir une base sure permettant d'empêcher le retour des réfugiés palestiniens en Israël ainsi que toute éventuelle revendication territoriale dans le futur, notamment sur le Néguev et la Galilée, qui comptent de fortes minorités arabes.

Lundi soir le Premier ministre israélien a à nouveau appelé Abbas à reprendre les négociations avec lui à New-York et de les poursuivre à Jérusalem et Ramallah. Il prenait ainsi au mot le leader de l'AP qui, en route pour rencontrer Ban Ki Moon et lui dire que rien de ferait reculer la candidature palestinienne, déclarait qu' 'il était prêt à rencontrer Netanyahou "à tout moment." Mais aucune rencontre entre les deux dirigeants n'est actuellement prévue.

Tag(s) : #Actualité-évènement-politique

Partager cet article

Repost 0