Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source : www.Jewishvirtuallibrary.org

Adaptation: A.F.I.A.E.


 

 

 

  David Ben-Gourion est né à Plonsk, en Pologne en 1886 et éduqué dans une école hébraïque établie par son père, un sioniste ardent. Dès la mi-adolescence, Ben-Gurion a mené un groupe de jeunes sionistes, "Ezra", dont les membres ne parlaient que l'hébreu entre eux.

À l'âge de 18 ans, il devient professeur dans une école juive de Varsovie et a rejoint le groupe socialiste-sioniste "Poalei Sion" (travailleurs de Sion).

En arrivant en Terre d'Israël en 1906, il s'est impliqué dans la création de la « communauté des premiers travailleurs agricoles »(qui est devient « Kvutzah » et enfin « kibboutz »), et a aidé à établir le groupe d'autodéfense juive «Hashomer » ».

Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale il a été déporté par les autorités ottomanes avec Yitzhak Ben-Zvi (qui deviendra plus tard, Président d'Israël). Ben Gourion s'est rendu au nom du groupe socialiste-sioniste à New York, où il rencontra et épousa Paula Monbesz. Il retourne en Israël sous l'uniforme de la Légion juive, créée comme une unité dans l'armée britannique avec le dirigeant sioniste Vladimir Jabotinsky.

Ben Gourion est un des fondateurs des syndicats, en particulier, la fédération nationale, la Histadrout, qu'il a dirigé au début des années 1920. Il a également siégé en tant que représentant de la Histadrout à l'Organisation Sioniste Mondiale et l'Agence Juive, il est élu président des deux organisations en 1935.

Après avoir mené la lutte pour fonder l'Etat d'Israël en Mai 1948, Ben-Gourion en devient le premier Premier ministre et ministre de la Défense. En tant que premier ministre, il a supervisé la création des institutions de l'État. Il a présidé les divers projets nationaux visant au développement rapide du pays et de sa population:

L'opération «Tapis magique», le pont aérien de Juifs des pays arabes, la construction de la conduite nationale de l'eau, les projets de développement rural et la création de villes nouvelles. En particulier, il appelle à l'installation de pionniers dans les régions périphériques, en particulier dans le Néguev.

À la fin de 1953, Ben-Gourion a quitté le gouvernement et se retira au Kibboutz Sde Boker dans le Néguev. Il est retourné à la vie politique, après les élections à la Knesset en 1955, assumant le poste de ministre de la Défense et plus tard de Premier ministre.

Célèbre en tant que Premier ministre, Ben-Gourion a appuyé la création de relations avec l'Allemagne (de l'Ouest), malgré une forte opposition. Il a également dirigé le pays pendant la campagne du Sinaï en 1956, dans laquelle les forces israéliennes ont temporairement occupé la péninsule du Sinaï avec les armées françaises et anglaises.

En Juin 1963, Ben Gourion démissionne de ses fonctions de Premier ministre, citant des "raisons personnelles". Levi Eshkol a repris les fonctions de Premier ministre et ministre de la Défense. Mais Ben Gourion est resté actif sur le plan politique, et une rivalité se développe entre lui et Eshkol. En Juin 1965, c'est la scission du Parti Mapai, Ben-Gourion crée le parti Rafi (Liste de travailleurs israéliens), qui a remporté dix sièges à la Knesset lors des élections suivantes. En 1968, le Rafi rejoint le Mapai et Ahdout Haavoda, pour former le Parti travailliste d'Israël, alors que Ben Gourion a formé un nouveau parti, Hareshima Hamamlachtit (La Liste de l'État), qui remporte quatre sièges à la Knesset lors des élections de 1969.

En juin 1970, Ben-Gourion se retira de la vie politique et revint à Sde Boker où il est décédé en 1973.

Tag(s) : #Personnalités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :