Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Source : JerusalemPost  -Afp

Reportage : Khaled Abu Toameh.

Adaptation : AFIAE «lesamisdisrael»

 

 

« Nous ne perdrons pas espoir,
 notre révolution est la plus longue de l'histoire. »


Le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, a accusé Israël de l'impasse dans les pourparlers de paix, mais a exhorté les Palestiniens de ne pas perdre espoir et que le désespoir ne devait pas les gagner, dans un discours prononcé mercredi à des milliers de partisans du Fatah réunis au siège de la Mukata à Ramallah pour les cérémonies marquant le cinquième anniversaire de la mort du fondateur de l'OLP, Yasser Arafat .

La semaine dernière, M. Abbas a annoncé qu'il ne serait pas en course pour sa réélection au prochain scrutin de janvier.

« Le peuple palestinien et les dirigeants palestiniens ne doivent pas perdre espoir et le désespoir ne doit pas les gagner », dit-il. "Notre révolution est la plus difficile et la plus longue révolution de l'histoire, et c'est peut-être la dernière révolution dans le monde."

"Au final, nous atteindrons nos objectifs», a déclaré M. Abbas. "Au final, nous verrons la lumière au bout du tunnel."

En ce qui concerne les accusations d'Israël selon lesquelles les Palestiniens approchent de la table de négociation avec des conditions préalables, Abbas a répondu que «ce que nous demandons ne sont pas des conditions préalables, ces revendications sont toutes mentionnées dans la feuille de route pour la paix. Mais ceux qui ne veulent pas la paix créent des obstacles sur le chemin de la paix ".

«Israël viole le droit international", a poursuivi M. Abbas. «Israël se comporte comme un pays au dessus des lois. La communauté internationale doit contraindre Israël à cesser ses violations et mettre fin à son occupation des territoires palestiniens, y compris à Jérusalem-Est. »

"Nous avons donné une chance sérieuse à la paix, mais nous voyons qu'Israël continue à voler des terres et à « judaïser Jérusalem ». A tout ça s'ajoute s'ajoute les travaux d'excavation sous al-Aqsa", dit-il.

Le dirigeant palestinien a ajouté qu'il ne voulait pas retourner à la table de négociation avec Israël tant que celui-ci n'aura pas a imposé un gel total des implantations au total, y comprris les constructions à Jérusalem. Il a également appelé à un gel de l'expansion due à l'accroissement naturel des populations (dans les territoires. ndrl).

Divers orateurs, lors de la commémoration de Ramallah ont réitéré l'accusation selon laquelle Arafat serait mort empoisonné.

 

 

Tag(s) : #Actualité-évènement-politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :