Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

musee-art-islam-2.jpg

 

Ouvert  au public depuis 1974, le Musée d'Art Islamique L.A. MAYER de Jérusalem possède l'une des plus importantes collections au monde d'objets d'art islamique et  d'horlogerie ancienne.
Ce musée a été fondé par la regrettée Mme Vera Salomons Bryce, la longue concrétisation de ce projet  avait pour idée fondamentale de fournir un lieu d'expression aux impressionnantes réalisations artistiques des voisins musulmans d'Israël. Beaucoup de chercheurs de renommée internationale ont participé à la conception de ce musée dont le défi est de combler le fossé entre les diverses cultures de la région.

musee-art-islam-4.jpgLes collections.

Les joyaux de l'art islamique.

Cette exposition, une des plus importantes du monde en matière d'art islamique,  par les collections permanentes du musée, couvre toute la période de domination islamique depuis le septième siècle jusqu'au dix neuvième siècle.
Les tableaux présentent les nombreux styles qui ont caractérisé les différentes dynasties, des premiers califes omeyyades jusqu'à  la période ottomane. Les salles d'exposition du musée sont disposées dans l'ordre chronologique et géographique, et suivent ainsi les successions des diverses dynasties.
Les collections comprennent des découvertes archéologiques de l'époque omeyyade et des objets d'art des abbassides, seldjoukides, fatimides, mamelouks, mongols, timourides, safavides, kajaris, moghols et ottomans. Une partie spécifique du musée est consacrée à l'art de la  joaillerie, elle présente une collection de bijoux de toutes les régions de l'Empire.
Le visiteur peut apprécier la grande diversité de l'art islamique: des manuscrits décorés de superbes calligraphies, des tapis brodés, des échiquiers et leurs pièces, des dominos et des anciennes cartes à jouer, des objets du quotidien finement décorés et colorés et des collections de bijoux. La section Harari du musée présente des vases d'argent du XIe siècle.
La magnifique salle d'armes présente des armes (et des armes à feu) du septième au dix-neuvième siècle et différents attirails de combat tels que des armures antiques, des casques, des sacs de poudre à canon, des insignes d'unités, et plus encore.
Les joyaux de l'horlogerie.musee-art-islam-3.jpg
Cette très belle et rare collection de 180 pièces de renommée mondiale, a vu le jour grâce à l'obstination de collectionneur de Sir David Salomons.
L'ensemble le plus important et spécifique de cette collection est un ensemble d'horloges révolutionnaires conçues par Abraham Louis Breguet (1747-1823).
Breguet fut l'inventeur de quelques-unes des plus grandes innovations technologiques dans le domaine de l'horlogerie. Il fut un de ceux qui donna naissance à  l'horlogerie moderne.
La plupart des montres qui ont été offertes au musée ont été fabriquées par Breguet lui-même comme la montre numéro 160 connue sous le nom de  "Marie-Antoinette."
En dehors des 55 specimen de l'ensemble Breguet, la collection de Sir David Salomons comprend un ensemble d'horloges automates ainsi que des tabatières en or agrémentées d'un mécanisme à musique avec des décorations en émail, perles et diamants. Ce sont les œuvres de renom d'artisans, pour la plupart suisses, du 19e siècle.
La collection comprend aussi une sélection d'instruments scientifiques, tels que des boussoles, des cadrans solaires et barométriques, des  télescopes du 17e et 19e siècles, ainsi qu'un ensemble intéressant d'horloges fabriquées en Europe au 19e siècle en Europe et destinées aux Turcs.

L'évènement.
"LE MYSTERE DU TEMPS PERDU" jusqu'au  31 Juillet, 2012.
Le Musée d'Art Islamique L.A. MAYER de Jérusalem présente là une exposition d'horloges et de montres de la collection personnelle de Sir David Salomons, le mari de la fondatrice du musée. Beaucoup des montres sont l'œuvre du génial horloger suisse Abraham Louis Breguet, qui a révolutionné l'horlogerie. Il a notamment  inventé les montres bracelets avant qu'elles ne deviennent à la mode, et des montres spécialement réalisées pour Louis XVI et Marie-Antoinette.
Les horloges et les montres du musée ont connu une histoire mouvementée. En 1983, la collection entière fut volée dès sa présentation au musée par Naaman Diller, le super voleur israélien et... accessoirement collectionneur fou de montres. En une nuit après s'être caché dans le musée il emporta la collection entière. Une partie a été récupérée il y a quelques années alors que Diller, mourrant, avait indiqué à son épouse où était caché son butin. A ce jour plus de quatre vingt dix pour cent de la collection a été récupérée par le musée.

Pour se rendre au musée :musee art islam 1
En voiture: Depuis  l'entrée de la ville, aller tout droit et passer 8 feux tricolores (en commençant par celui juste après les stations de carburants). Passer le parc Sacher parc et laisser la vallée de la Croix sur la droite. Au neuvième feu, tourner à gauche prendre la rue Hapalmach et continuer tout droit jusqu'au bout. Le musée est sur le côté gauche.
Stationnement : Il y a un parking gratuit dans un parc à ciel ouvert sur la rue Chopin, rue, en face du Théâtre de Jérusalem , et le long des rues Chopin, Dubnov et Hapalmach.

En car : prendre le bus n ° 13, depuis la gare centrale des autobus vers le centre-ville, s'arrête sur la rue Hapalmach.
Les bus 9, 19, 22, 31, 32 ont un arrêt  sur Aza Road à  une courte distance à pieds du musée.

Les horaires : le musée est ouvert les dimanche, lundi, jeudi  de10h00 à 15h00; le mardi de 10h00 à19h00, le vendredi de 10h00 à 14h00, le samedi et les jours fériés de 10h00 à14h00

Les tarifs : Adultes 40 Shekels (NIS) ;  Etudiants  30 Shekels (NIS) ; Enfants, Adolescents, les Personnes âgées 20 Shekels (NIS).

Adresse : 2 Hapalmach Street - Rehavia. 
Téléphone (depuis Israël) 02-566-1291.
Site internet : http://www.islamicart.co.il

Tag(s) : #culture-lire-écouter-voir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :