Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Des chercheurs israéliens du Volcani Institute de Rehovot ont développé un nouveau dispositif qui, connecté sur le tronc d'un arbre, peut envoyer un message en cas de manque d'hydratation. Cette méthode permet à l'exploitant agricole de mettre en marche le système d'irrigation pour que l'arbre demandeur reçoive alors sa juste ration d'eau.

Les chercheurs Eran Raveh et Arieh Nadler, à l'origine de ce processus digne des meilleurs films de science fiction, indiquent que des exploitants de cultures de citrons, de mangues, de bananes et des viticulteurs californiens montrent déjà un intérêt manifeste pour cette technologie qui leur permet d'agir en temps réel.

Les scientifiques estiment que la version finale du système et sa mise en exploitation définitive se fera d'ici trois à quatre ans. Le manque de ressource en eau en Israël oblige à irriguer de façon précise ajoute Eran Raveh. Le dispositif permettra d'économiser trente à quarante pour cent d'eau par rapport aux systèmes d'irrigation actuels. La difficulté jusqu'alors réside dans la manière d'obtenir une évaluation précise du niveau d'humidité dans un arbre ou une plante et cela nécessite de multiples vérifications sur plusieurs dizaines de points. Avec ce système seules trois détecteurs collés sur le tronc ou la branche principale suffisent à évaluer le besoin effectif en eau. Cette information prend la forme d'un  message   qui est transmis en temps réel sur la base de l'exploitant qui régle son réseau d'irrigation en conséquence. Le processus selon ses propriétaires sera bon marché, simple et précis et une seule sonde pourra répondre pour les besoins de vergers de 500 plants.

Source : ISRAEL 21c.org

Tag(s) : #science-recherche-médecine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :