Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Israël compte 30.000 handicapés mentaux : bébés, adolescents, adultes et personnes âgées. La plupart d’entre eux sont incapables de mener une vie indépendante et ont besoin d’attention et de soins professionnels, et ceci tout au long de leur vie. Au moins 120.000 membres de famille d’handicapés doivent quotidiennement faire face aux difficultés que leur impose cette situation.

AKIM est l’Association Nationale pour la réhabilitation des handicapés mentaux en Israël, la plus grande institution de ce pays qui propose des programmes et services à cette population très vulnérable. AKIM, fondée en 1951 par un groupe de parents, fait aujourd’hui appel à l’expertise et au dévouement de centaines de professionnels et de volontaires à travers tout le pays. La majeure partie des activités et des initiatives d’AKIM est financée par des donations.

Une priorité : accéder à toute la population. Les vagues d’immigration massive en provenance de Russie et d’Ethiopie De ces dix dernières années ont intensifié le travail d’AKIM auprès de ces Populations d’immigrants. Les programmes d’AKIM sont accessibles à tous, y compris aux arabes et aux autres minorités. Dans tous ses programmes, AKIM coopère pleinement avec le gouvernement et avec des organisations non gouvernementales.

Un accent : l’intégration dans la Communauté. Bien qu’ils aient des besoins différents, les handicapés mentaux méritent d’avoir des chances égales. AKIM est convaincue qu’ils devraient être totalement intègrés dans la communauté. Une coopération existant dans les domaines du logement, de l’emploi, ainsi que des activités sociales encouragent l’interaction avec le reste de la société. AKIM a acquis une renommée internationale grâce à sa réussite dans ces domaines.

55 antennes à travers le pays. AKIM gère un large réseau de 55 antennes a travers Israel, de Kyriat Shmona au Nord, jusqu’à Eilat au Sud du pays. Ces antennes sont gérées par des parents, des volontaires et professionnels. Le Bureau Central est situé à Tel-Aviv. Chaque antenne représente la population locale d’handicapés mentaux ainsi que leur familles dans leurs rapports avec les Autorités.

Capacités d’accueil de 8.000 personnes. 8.000 personnes sont logées hors de chez elles dans les foyers et installations résidentielles au sein de la communauté (17 foyers et 46 appartements protégés). Ces installations comprennent des foyers résidentiels protégés destinés à certaines personnes telles que les handicapés profonds et des appartements réservés à ceux qui, jouissant d’une plus grande indépendance, sont capables de se prendre en charge. Les foyers et les appartements d’AKIM sont intentionnellement situés dans les quartiers résidentiels au coeur des villes.

Assistance d’experts dès le plus jeune âge Les bébés et les enfants en bas age handicapés mentaux fréquentent les pouponnières et les jardins d’enfants d’AKIM ou ils sont encadrés par un personnel qualifié. Celui-ci leur apporte les soins spéciaux destinès à améliorer graduellement leurs capacités motrices, cognitives et communicatives.

Emplois surveillés – emplois sur le marché du travail. 2.500 handicapés âges de plus de 21 ans sont employés dans 59 ateliers protégés. Dans le cadre d’un projet différent intitulé “essayez une autre voie”, les handicapés sont placés dans des emplois proposés sur le marché du travail. Le but pour eux est de progresser et de passer du travail en atelier protégé à des emplois “ordinaires”. Cette initiative importante permet chaque année à quelque 600 personnes de trouver un emploi sur le marché du travail.

70 clubs de loisirs dont l’objectif est d’améliorer la qualité de la vie sont fréquentés par 2.000 personnes chaque semaine. Bon nombre d’entre eux sont situés dans des centres communautaires afin de permettre au grand public de mieux connaître et comprendre les handicapés mentaux.

AKIM est à l’origine de projets créatifs uniques en leur genre. Un projet théâtral intitulé “l’Autre Théâtre” et un projet de danse et musique intitulé “Coeurs et Fleurs” sont destinés à ceux qui sont porteurs d’un potentiel artistique. Dans la même optique, AKIM organise des cours d’art qui se tiennent aux Musées de Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa. Un important projet permet à des enfants et des adultes de passer des vacances dans les stations estivales d’Israël et dans un cadre professionnel approprié, libérant ainsi leur familles.

AKIM entretient une étroite coopération avec plusieurs organisations internationales : Jeux Olympiques Spéciaux – Israël” est un programme passionnant destiné à encourager des handicapés mentaux à pratiquer des sports de compétition.

L’organisation intitulée “Arts Différent – Israël” est affiliée à une organisation similaire aux Etats Unis.

Défense des intérêts et des droits des handicapés, AKIM est très active dans la défense des droits et des intérêts des handicapés mentaux en Israël. Cette activité comprend l’action de groupes de pression à la Knesset et au sein des Ministères concernés, des conseils aux familles quant à leurs droits, la représentation des familles auprès des autorités et l’assistance juridique, y compris l’introduction de poursuites judiciaires si cela est nécessaire.

AKIM est le Tuteur Légal de 1.000 handicapés mentaux : dans le cas où les membres de leurs familles se trouvent dans l’impossibilité de fournir l’assistance dont les handicapés ont besoins. Les tuteurs sélectionnés par AKIM jouent le rôle de parents, rendent régulièrement visites aux handicapés dont ils ont la charge, les aident dans leur vie quotidienne, les assistent et les représentent pour trouver une solution à leurs problèmes légaux et médicaux.

Les programmes d’AKIM sont d’une importance vitale pour les Handicapés mentaux et leurs familles.

Il existe un besoin financier urgent pour aider ceux touchés par cette situation difficile. L’expérience d’AKIM et le dévouement remarquable de son personnel assurent aux donateurs l’usage le plus efficace des fonds collectés. Outre les contributions générales les dons peuvent être destinés à la réalisation de projets spécifiques qui portent le nom des donateurs.



« Porteurs du même destin »

Les droits des handicapés à trouver une place dans l'armée.


Tous les individus souffrant de déficiences physiques et mentales n'ont pas forcément envie d'être exemptés de l'armée. AKIM, luttant pour les droits des handicapés, a exigé que ceux qui désirent être enrôlés puissent trouver une place dans l'armée.

C'est ainsi que Shimrit Kroiteru et Gilad Rozdial ont été invités, mercredi, à la résidence du président pour le lancement de la campagne de collecte de fonds d'AKIM.

Après un film documentaire sur le premier jour d'armée de Shimrit, celle-ci a affirmé être traitée comme tous les autres soldats de la base.

Pour le général Ami Zamir, le représentant de Tsahal en charge du projet, l'armée ne doit pas exclure les personnes ayant des besoins spéciaux, "parce que nous partageons tous le même destin".

Le projet pilote a déjà intégré plusieurs handicapés mentaux dans Tsahal. Cinquante personnes supplémentaires seront enrôlés dès cette année dans les rangs de Sar-El.

Cette unité de volontaires attire des personnes du monde entier qui désirent apportent leur aide à l'armée israélienne. Leurs tâches consistent à nettoyer, classer et stocker l'équipement de Tsahal.

L'an prochain, 40 handicapés supplémentaires intégreront l'armée.

Le président d'AKIM, Reouven Samuel, a expliqué que le rêve de tous les parents d'enfants souffrant d'un retard mental était de les voir faire comme les autres enfants, et que Tsahal leur offrait cette opportunité.

Pour Shalom Zinger, futur président de l'organisation, rien ne lui offre d'avantage de satisfaction que de voir l'intégration de jeunes handicapés mentaux dans Tsahal ou les professions de l'industrie, des sports et des services.

 

Sources : Akim et JerusalemPost GREER FAY CASHMAN


Tag(s) : #Solidarité

Partager cet article

Repost 0