Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

LES PARTIS POLITIQUES.

 

Environ 10 à 15 partis, représentant l'essentiel de la diversité des idées politiques diverses, ont été élus à chaque Knesset (le Parlement israélien).

 

Kadima : une signification hébraïque de l'expression « en avant ». Ce mouvement a été formé en 2005 par Ariel Sharon comme bloc centriste. Sharon a été victime d'une hémorragie cérébrale le 4 janvier 2006. Ehud Olmert lui a succédé est a mené Kadima à la victoire électorale de 2006. Kadima est actuellement le plus important parti de la Knesset avec 29 sièges sur 120;




 

Avoda : Connu en Europe sous la dénomination « Parti Travailliste », c'est un parti de centre gauche. ce fut pendant longtemps l'un des deux blocs dominant, avec le Likoud, la vie politique israélienne. Ses chefs souhaitent négocier avec les Palestiniens et céder la plupart des territoires de Cisjordanie en échange de la paix. La plateforme d'Avoda est largement inspirée par une politique économique sociale libérale et il milite pour une défense forte. C'est actuellement l'allié le plus important de Kadima avec 19 sièges.


 

Likoud : est l'acronyme d'une expression qui peut signifier « Bloc national des libertés ». C'est le principal parti conservateur d'Israël. Actuellement dans l'opposition il compte 12 sièges. Ses dirigeants soutiennent le maitien de la totalité de Jerusalem et des principales villes juives de Cisjordanie sous souveraineté israélienne. Ce parti est à la recherche d'accord de paix avec les voisins d'Israël à la condition qu'il soit mis fin aux actes terroristes. Le Likoud est le défenseur d'une économie de marché.

 

Shas : Cette dénomination signifie « Les gardiens de la Thorah des Sépharades». Ce parti rassemble en majorité les juifs ultra-Orthodoxes qui ont immigré en Israël d'autres pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Depuis 2006, Shas dispose de 12 sièges à la Knesset (autant que le Likoud). Shas défend une plateforme conservatrice tout en soutenant des niveaux d'assistance sociale importants, particulièrement pour les étudiants des séminaires religieux (Yeshivoth). Sa politique envers les Palestiniens est généralement souple. Ce parti assure souvent l'équilibre des forces entre les principaux blocs parlementaires ce qui lui permet de maximiser son influence.

 

Yisrael Beytenu : signifie « Israël notre maison » est un parti de droite créé en 1999 par Avigdor Lieberman, un immigré de l'ex-Union soviétique. C'est la cinquième faction parlementaire la plus importante avec 11 sièges à la Knesset. Plus de la moitié des Israëliens issus de l'immigration russe vote pour Israel Beitenou. La plateforme politique de ce parti se distingue par l'assistance sociale et économique aux nouveaux immigrés et une attitude ferme dans les négociations avec les Palestiniens et les pays arabes.

 

Ha ichud haleumi : signifie « L'union nationale », c'est une coalition de droite de trois petits partis ultranationalistes. Lors des élections de 2006 ils ont fait liste commune avec le PNR (parti national religeux) et ont remporté 9 sièges. La plate-forme de ce mouvement repose sur une identité nationale juive forte, prolongeant la souveraineté israélienne y compris dans les territoires palestiniens et rejette le concept même d'état palestinien.

 

Gil : signifie « âge », c'est un mouvement connu sous la dénomination de « parti des retraités ». Il a été cré lors des élections de 2006 et revendique des droits à la protection des pensions, à l'assurance sociale et des services aux personnes âgées. Il compte 7 parlementaires.

 

Yahadut HaTorah Hameukhedet (6 sièges) , signifie en hébreu « pour le judaïsme unifié de la Torah ». C'est une alliance de deux petits religieux ultra-Orthodoxes. Il représente la communauté ultra-Orthodoxe. Il s'oppose à la séparation de la religion et de l'état, soutenant la participation des jeunes hommes ultra-Orthodoxes au service militaire et tout changement de lois qui interdisent aux entreprises d'ouvrir le samedi et les jours de fêtes. Le parti qui compte 6 parlementaires s'est renforcé en obtenant des aides financières pour la communauté ultra-Orthodoxe, et notamment des allocations pour les familles nombreuses.

 

Meretz-Yachad est l'acronyme hébreu du parti social démocrate d'Israël. C'est une alliance de gauche qui soutient un accord de paix entre Israël et les Palestiniens basé sur la proposition de deux états conformément aux accords de Genève. Ce mouvement est très impliqué dans la défense des droits de l'homme, des droits des minorités, des droits des femmes, de la justice sociale et de l'environnementalisme. Meretz-Yachad est étroitement associé à « Shalom Arshav » (La paix maintenant), une organisation non gouvernementale de gauche. Meretz-Yachad compte 5 députés.

 

Ra'am-Ta' Al, l'acronyme la Liste Arabe Unie pour le Renouveau. C'est le plus grans parti arabe présent à la Knesset. Il soutient la création d'un état palestinien indépendant, avec Jérusalem est en tant que sa capitale. Il appelle à un abandon de tous les territoires y compris les Hauteurs du Golan et des fermes de Shebaa (à la frontière libanaise). Il soutient la séparation de la religion et de l'état, le «droit au retour» des réfugiés palestiniens dans les frontières et le démantellement de toutes les armes nucléaires dans le monde, en particulier Israël. Ce parti réclame l'identification des Arabes israéliens en tant que minorité nationale et qu'ils ne devraient pas pouvoir être recrutés pour servir dans les forces de défense d'Israël.

Le mouvement demande qu'Israël accorde la liberté aux cours religieuses islamiques de remplir des fonctions juridiques parmi les communautés arabes shiites. En outre, il réclame une augmentation au budget pour subventionner tous les lieux saints appartenant aux Musulmans, aux Chrétiens et aux Druzes. Le parti qui compte 4 députés est bien représenté parmi la population bédouine.

 

Hadash signifie « nouveau » en hébreu mais c'est aussi l'acronyme de Mouvement Démocratique pour la Paix et l'Egalite ». C'est une parti de gauche, antisioniste. Issu du Parti Communiste, il se définit comme « parti Judéo-Arabe. » La palteforme de ce mouvement prévoit un retour aux frontières d'avant 1967, la création d'un état palestinien aux côtés d'Israël, la séparation de la relgion et de l'état, les pleins droits pour les citoyens arabes israéliens, le droit au retour des palestiniens en territorie israélien, la signature du traité de non prolifération nucléaire par Israël, défense des droits des ouvriers. Le parti compte 3 représentants à la Knesset.

 

Balad (3 sièges), est l'acronyme Rassemblement Démocratique National. Ce parti a été créé en 1996. Balad préconise qu'Israël ne devrait pas être un état juif, mais plutôt un état démocratique et séculier. Il préconise un retrait de tous les territoires palestiniens et une solution à deux états : un état non juif comptant des résidents arabes et juifs et un état palestinien. Balad exige la pleine autonomie aux Arabes israéliens dans des secteurs tels que la culture et l'éducation. Balad compte 3 parlementaires

 

S'ajoute la candidature d'une dizaine d'autres partis, plus ou moins éphémères, qui ont de minces chances de siéger (Les Verts, Parti pour la légalisation du cannabis, etc.)

 

Nota : Les deux partis BALAD et RAAN TAL avaient fait l'objet d'un rejet de candidature par le Comité Central Electoral pour avoir apporté un soutien actif aux actions du Hamas et défendu publiquement les principes de destruction de l'Etat d'Israël. Ces deux mouvements ont été réintégrés sur décison de la Cour Suprême de l'Etat d'Israël le 17 janvier.

 

 

AU FIL DES SONDAGES.

 

FIN JUIN 2008

« Et si des élections anticipées étaient organisées maintenant ? Eh bien Binyamin Netanyahou l’emporterait dans un fauteuil, (31%), face à Barak (17%) et Olmert (10%); Il accentue même son avance, (34%), devant le duo Barak (16%) et Mofaz (14%). Mais il se retrouve à égalité avec Tzipi Livni, 30 points à 30. Barak suit, mais de loin (14%) » IsraelValley

 

24 DECEMBRE

Elections 2009. D'après un sondage publié par l'institut « Maagar Mohot », le Likoud est crédité de 32 sièges. Le bloc des partis de droite jouit de 66 sièges contre 42 pour le bloc des partis de gauche. Guysen.

 

22 JANVIER 2009

Sondage pour la chaîne de télévision CHANNEL 2

LIKOUD 30 SIEGES

KADIMA 22 SIEGES

AVODA 14 SIEGES

ISRAEL BEITENOU 16 SIEGES

SHAS 11 SIEGES

 

23 JANVIER 2009

SONDAGE JOURNAL MAARIV

LIKOUD 28 SIEGES (0)

KADIMA 24 SIEGES (-2)

AVODA 16 SIEGES (-2)

ISRAEL BEITENOU 16 SIEGES (+2)

 

23 JANVIER 2009

SONDAGE JOURNAL YEDIOT AHARONOT

LIKOUD 29 SIEGES

KADIMA 25 SIEGES

AVODA 17 SIEGES

ISRAEL BEITENOU 14 SIEGES

 

Tag(s) : #Actualité-évènement-politique

Partager cet article

Repost 0