Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   La citadelle Vauban dite « La belle inutile » d'Arras et les sites religieux de la communauté Baha'i de Haïfa et Akko (Saint Jean d'Acre) en Galilée occientale sont unis dans la même promotion 2008 des sites culturels classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Pour Arras la citadelle (les fortifications de Vauban) c'est le deuxième site en deux ans (!) après le beffroi (beffrois de France et de Belgique) et les chtis amis d'Israël en sont assez fiers ! L’œuvre de Vauban comprend 12 groupes de bâtiments fortifiés et de constructions le long des frontières nord, est et ouest de la France. Ils constituent les meilleurs exemples du travail de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), l’architecte militaire de Louis XIV. Cette série comprend des villes neuves créées ex-nihilo, des citadelles de plaines, des enceintes urbaines à bastions, des tours bastionnées et une résidence. Y figurent aussi des forts de montagne, des forts de côte, une batterie de montagne et deux structures de communication en montagne. Ces sites sont inscrits en tant que témoins de l’apogée de la fortification bastionnée classique, typique de l’architecture militaire occidentale. Vauban a joué un rôle majeur dans l’histoire des fortifications en influençant l’architecture militaire en Europe, sur le continent américain, en Russie, en Turquie et même jusqu’au Vietnam et au Japon.
En Israël, les lieux saints bahá’is à Haïfa et en Galilée occidentale (Israël), sont inscrits en tant que témoignages de la forte tradition bahá’ie en matière de pèlerinage et en raison de leur profonde signification pour cette foi. Il s’agit de 26 édifices, monuments et sites, répartis sur 11 lieux à Acre et Haïfa, associés aux fondateurs de cette croyance, notamment le tombeau de Bahá’u’lláh à Acre et le mausolée du Báb à Haïfa. S’y ajoutent des maisons, des jardins, un cimetière et un grand ensemble de bâtiments modernes de style néo-classique dédiés à l’administration, à la recherche et aux archives.
La religion bahá’íe (prononcer baˈha i), aussi connue sous le nom de bahá'isme ou de foi bahá'ie a été fondée en 1863. Ce nom est dérivé du surnom donné à son fondateur : Bahá'u'lláh (en arabe, « Gloire de Dieu » ou « splendeur de Dieu »). Les bahá'is sont les disciples de Bahá'u'lláh. Ils s'organisent autour de plus de 100 000 centres (répertoriés par le centre mondial de Haïfa) répartis dans le monde entier, et leurs écrits sont publiés en plus de 800 langues (accessibles dans les bibliothèques baháies). En 2007, elle compte environ 7 millions de croyants (ayant chacun signé sa déclaration d'adhésion) appartenant à plus de 2100 groupes ethniques, répartis dans plus de 193 pays (l'existence juridique de chaque communauté nationale ou régionale correspond à une démarche officielle effectuée dans le pays concerné). Son but est d'unir tous les peuples du monde dans une cause universelle et une foi commune. Son centre mondial est situé à Haïfa, en Israël.
Sources : Unesco-patrimoine mondial . Les amis de Vauban . Wikipedia.
 

Tag(s) : #tourisme-voyage

Partager cet article

Repost 0