Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Batya Gour (20 janvier 1947 – 19 mai 2005) est une écrivaine israélienne de romans policiers. Née Batya Mann à Tel Aviv en 1947, Batya Gour a enseigné la littérature à l'Université Hébraïque de Jerusalem. Elle se met à l'écriture à l'âge de 41 ans. En 1988 son premier ouvrage est publié, il met en scène son héros principal, le commissaire Michael Ohayon. Il sera suivi de 5 autres romans. Nombre de ses personnages sont inspirés d'individus réels, issus des milieux académiques israéliens. Les six « enquêtes » de son commissaire Michael Ohayon on été traduites en douze langues.
Elle a collaboré en tant que critique littéraire au quotidien israélien Haaretz. Elle était proche des mouvements pacifistes. Elle déclarait le 24 août 2004, au journal Le Figaro :
"Le rêve de ma génération est très différent de celui de nos parents. Ils étaient des rescapés de la Shoah, et le sionisme était vécu comme une évidence. Savoir si c'était moral on non de s'installer sur cette terre paraissait hors de propos, la nécessité de trouver un lieu où se réfugier était capitale. Je suis parfois mal à l'aise avec la nouvelle identité israélienne, il me semble que nous avons perdu les valeurs humanistes du judaïsme. Le sionisme, pour moi, représente notre bien-être mais aussi celui des Palestiniens."
Bibliographie
:
Romans policiers :
Le meurtre du samedi matin (1992) FAYARD Folio policier
Meurtre à l'université (1993) FAYARD Folio policier
Meurtre au kibboutz (1994) FAYARD Folio policierMeurtre au philharmonique (1999) FAYARD Folio policier
Meurtre sur la route de Bethléem (2001) FAYARD Folio policier
Meurtre en direct (2004) GALLIMARD – série noire.
Essais :
Là où
nous avons raison (1998) GALLIMARD – Du monde entier.
L'espio
n dans la maison
Jérusalem, une leçon d'humilité, (2000) GALLIMARD – Arcades.
Le livre :
Meurtre sur la route de Bethléem.
Des ouvriers palestiniens qui travaillaient dans l'un des plus anciens quarteirs de Bethléem trouvent, sous les toits d'une maison vide, dans la poussière, le corps d'un femme défigurée à coups de plache. Plus de sac à main. Pas d'argent. Personne ne la réclame. Le quartier ne sait rien... Michaël Ohayon, sur fond de deuxième Intifada, de barrages incessants et de violencs civiles, va découvrir au fil de son enquête l'un des secrets les plus enfouis de l'histoire d'Israël...

Tag(s) : #culture-lire-écouter-voir

Partager cet article

Repost 0