Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  L'auteur : Elie Barnavi est né en 1946, il est aujourd'hui professeur d'histoire de l'occident à l'université de Tel Aviv. Il dirige le comité scientifique du Musée de l'Europe à Bruxelles.
Elie Barnavi, chercheur et écrivain, fut directeur d'étude à l'Institut de la Défense Nationale en Israël. Il participa à la création du mouvement pacifiste israélien « Shalom Archav » (« La paix maintenant »). Il fut ambassadeur d'Israël en France de 2000 à 2002.
C'est un auteur prolifique dans les domaines historiques et politiques, on peut notamment retenir parmi ses productions :
« Le parti de Dieu. Etude sociale et politique des chefs de la Ligue parisienne, 1585-1594 » - Nauwelaerts, Beauvechain – Belgique – 1979 ;
« Israël au XXème siècle » – P.U.F – 1982 ,
« La politique étrangère du général de Gaulle » (avec Saül Freidlander) – P.U.F – 1985 ;
« Lettre d'un ami israëlien à l'ami palestinien » – Flammarion – 1988 ;
« Histoire universelle des Juifs » – Hachette – 1992 – 2002 ;
« Les frontières de l'Europe » – de Boeck Bruxelles Belgique – 2001 ;
« La France et Israël : une affaire passionnelle » - (avec Luc Rosenzweig) – Perrin – 2002 ;
« Lettre ouverte aux Juifs de France » - Stock – 2002 ;
« Israël – Palestine, une guerre de religion ? » - Bayard – 2006 ;
« tuez les tous ! : la guerre de religion à travers l'histoire VIIe XXIe siècles » (avec Anthony Rowley) – Perrin – 2006
« Dieu(x), mode d'emploi. L'expérience religieuse aujourd'hui » (avec Arnaud Klienberg) – Gallimard – 2006;
« Les religions meurtrières » - Flammarion – 2006.
Elie Barnavi publie régulièrement des tribunes dans l'hebdomadaire « Marianne ». Dernièrement, en page 45, du numéro 581 il a témoigné de l'affaire « Al Dura », reportage présenté par France 2 il y a plusieurs années et qui relate la mort supposée d'un jeune palestinien dans les bras de son père sous les balles de l'armée israélienne. Or la chaîne de télévision « publique » se trouvait déboutée en ce printemps 2008 par la Cour d'Appel de Paris pour avoir contesté le droit à controverse d'un journaliste qui soutient la thèse d'un truquage de l'information en question.
Dans sa chronique intitulée « l'honneur du journalisme » Elie Barnavi propose l'opportunité salutaire d'une expertise indépendante et appelle (sans illusion... et avec clairvoyance) le milieu journalistique français à plus d'ouverture d'esprit et à abandonner enfin un corporatisme convenu.
Il ne sera, bien évidemment, pas entendu par cette «confrérie» et Marianne même publiera la pétition de ce qui demeure un «ordre des professionnels de la liberté d'expression » la semaine suivante.

Le livre : « Les religions meurtrières » - Flammarion . Elie Barnavi se fait ici pamphlétaire et présente neuf thèses brèves mais puissantes sur la religion politique. Il se propose de nous armer, nous européens, contre un adversaire très différent de tous ceux que les siècles passés ont produit.

Dieu que nous croyions mort ou chassé de l'espace public revient en force dans le fracas des bombes, des incendies, des processions haineuses et des imprécations de porte-parole autoproclamés. Dieu ? Non plutôt sa (ses?) représentation qu'en font et dont se servent des religions.

Ce petit livre d'à peine 140 pages a pour ambition de nous armer intellectuellement pour une guerre qui a déjà commencé. La guerre pour la sauvegarde de nos valeurs, de nos libertés, de notre mode de vie, bref de l'avenir de nos enfants. C'est bien de cela qu'il s'agit !

Tag(s) : #Actualité-évènement-politique

Partager cet article

Repost 0