Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Demelenne- publié le 12/08/2014 sur le site CLJB - BRUXELLES.

Chers Camarades, je fais partie de cette minorité de gens de gauche qui n'adhèrent pas à votre lecture manichéenne de la tragédie de Gaza : d'un côté le diabolique Etat israélien ; de l'autre, la sainte résistance palestinienne. Cette minorité dont je me revendique s'exprime peu, car elle craint l'excommunication. La gauche n'est effet pas tendre envers quiconque, dans ses rangs, ose émettre un doute sur l'absolue pureté de la cause palestinienne.
Chers Camarades, je suis autant propalestinien que vous. Comme vous, je suis bouleversé par la vision cauchemardesque de Gaza croulant sous les bombes. Comme vous, je suis partisan de la création d'un Etat palestinien. Comme vous, je dénonce les va-t-en guerre de la droite nationaliste et de l'extrême droite israéliennes. Ils sont les fers de lance de la politique de colonisation que je condamne, comme vous.
Mais contrairement à vous, chers Camarades, je n'ignore pas contre qui Israël se bat : un mouvement terroriste, le Hamas, branche des Frères Musulmans, qui utilise la population de Gaza comme bouclier humain. Un mouvement dont la culture mortifère n'est plus à démontrer. Hassan al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans en 1928, a fixé la ligne : « La mort est un art. Le Coran a ordonné d'aimer la mort plus que la vie. La victoire ne peut venir que si l'on maîtrise l'arme de la mort ».
Chers Camarades, le Hamas aime beaucoup la mort. Ce mouvement terroriste arrosé financièrement par l'Iran et le Qatar notamment, a délibérément choisi de sacrifier sa propre population. Il balance des milliers de roquettes sur la terre d'Israël.- ne l'oubliez pas, Camarades, c'est le Hamas qui a déclenché les hostilités ! - sans avoir pris la peine de construire des abris pour protéger les Palestiniens civils de la riposte israélienne.
Chers Camarades, Israël se bat contre un adversaire dont la Charte fondatrice prône sa destruction pure et simple. Les Juifs à la mer ! Je m'étonne de votre frilosité face à ce discours de haine. Ne conviendrait-il pas d'appeler en chat, un chat, et le Hamas la digne incarnation de l'extrême droite palestinienne ? Vous n'aimez pas cette expression d'extrême droite palestinienne. Parce que, selon vous, il ne peut exister de fachos dans le camp du Bien. Désolé, chers Camarades, votre camp du Bien est une chimère. Votre camp du Bien est peuplé de dignes militants palestiniens, se battant légitimement pour le droit à une Terre, mais aussi de fieffés salauds, cultivant la détestation d'Israël et prônant l'extermination des Juifs.
Chers Camarades, nous assistons à un double mouvement de banalisation du Hamas et de diabolisation d'Israël. Le mythe de l'héroïque résistant palestinien luttant contre la barbarie de l'armée israélienne, a la peau dure. Ce romantisme pseudo-révolutionnaire ne correspond pas à la réalité. Les « héros » du Hamas sont les bras armés de l'islamisme aux portes d'Israël, une nation qu'ils veulent rayer de la carte du Proche-Orient. Ce 29 juillet, le journaliste américain Charlie Rose a posé deux questions à Khaled Mechaal, le chef du Hamas en exil au Qatar. 1) « Voulez-vous coexister avec l'Etat d'Israël ? 2) Reconnaissez-vous Israël comme Etat juif ? La réponse du boss du Hamas a claqué : « Non. J'ai toujours dit que je ne voulais pas vivre avec un Etat d'occupants ». Edifiant, non, chers Camarades ?
Chers Camarades, la Gaza souterraine - les fameux tunnels - construite par le Hamas, n'a qu'un but : préparer des attentats visant un maximum de civils israéliens. Faut-il reprocher à Israël de se protéger et de riposter ? Faut-il passer sous silence les exactions du Hamas à Gaza, où les opposants à l'islamisation sont persécutés, où les femmes et les laïques n'ont plus droit au chapitre, où les milices islamistes ont instauré la charia, où la dictature religieuse est impitoyable, d'abord pour les Palestiniens eux-mêmes ?
Chers Camarades, dans l'imaginaire collectif d'une partie de la gauche - ma famille – le conflit israélo-palestinien se résume à un affrontement entre l'Occident riche, incarné par Israël, et le monde musulman pauvre, symbolisé par les Palestiniens de Gaza. Tragique contresens. La plupart des pays arabes, disposant d'abondantes ressources pétrolières, sont immensément riches, mais maintiennent leur peuple dans un état de sous-développement affolant. La faute à Israël ?
Chers Camarades, je crois en votre sincérité, mais vous faites fausse route en diabolisant Israël. La grille de lecture de l'interminable affrontement israélo-palestinien, cruel pour les populations civiles, est tronquée par les marchands d'illusion. Pour en finir avec la haine du Juif et la diabolisation d'Israël, il est urgent que se brisent les conformismes d'une certaine gauche qui font du Hamas un admirable mouvement de résistance et de l'Etat israélien, une entité détestable ; haïssable et finalement, nuisible.

Partager cet article

Repost 0