Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonne lecture que "Le jeu des circonstances"  de Nir Baram

Le jeu des circonstances - de Nir Baram
Traduit par Ziva Avran et Arlette Pierrot
Editions Robert Laffont
Parution : 16 Janvier 20
14


L'histoire...

Entre 1938 et 1941, à Berlin et à Leningrad, deux jeunes gens bien sous tous rapports, ni héros ni monstres, collaborent aux politiques de destruction d'Hitler et de Staline.
À Berlin, Thomas, hanté par le spectre de la crise qui a réduit son père à faire l'« homme sandwich », veut devenir un homme important. Il se fait embaucher dans une entreprise publicitaire américaine qui s'implante en Allemagne. Pour aider cette société à mieux vendre ses produits, il élabore le « modèle de l'homme allemand ». Ce modèle rencontre un grand succès auprès des nazis, qui réclament un « modèle de l'homme polonais » afin d'élaborer leur stratégie de domination et d'extermination. Et si les travaux de Thomas affectent l'existence de millions de personnes, si à cause d'eux les nazis installent un système de mort ultraperformant partout où ils passent, est-il pour autant responsable ?
À Leningrad, Alexandra vit dans un milieu d'intellectuels et de poètes. Mais elle méprise l'univers bourgeois des amis de ses parents, leurs lâchetés face à la terreur stalinienne ; elle est pleine de colère devant la trahison de son père, amoureux d'une autre. Elle n'a qu'une véritable passion, son jeune frère, Kolia. Quand la police politique arrête la maîtresse de son père, elle réagit : elle se fait embaucher par le NKVD et dénonce ses parents et toutes leurs relations, avec l'espoir que Kolia lui sera confié. Et si ses parents et leurs amis sont déportés au Goulag, peut-on l'en tenir pour responsable ? Ne sont-ils pas, eux, coupables en premier lieu d'hypocrisie et de renoncement ?
En jouant le jeu du régime stalinien, Alexandra se persuade qu'elle va garder son frère pour elle et ramener la vie dans son foyer détruit. Pourtant...
Thomas n'adhère pas à l'idéologie nazie, non ; simplement il ne la voit pas, ne l'entend pas. Il est tendu vers un seul but : réussir. Parce que réussir, c'est exister. Mais...

L'auteur.
Journaliste, éditeur et romancier, Nir Baram est né en 1976 à Jérusalem. Il est issu d'une famille de politiciens bien connus. Son grand-père et son père étaient ministres travaillistes. Il a poursuivi ces études à l'Université Hébraïque en 1994.
Le Jeu des circonstances est son quatrième roman et le premier publié en France. Il été traduit dans quatorze langues.
En 1998, peu de temps après ses trois ans de service obligatoire dans l'armée, le premier roman de Nir - "Violet Love Story" - a été publié en Israël avec un grand succès, surtout parmi la jeune génération. Nir a ensuite écrit son deuxième roman, "The ball mask children", qui a été publié en 2000 en Israël et a reçu de bonnes critiques. Durant la même période Nir est devenu publiciste pour Maariv, il a participé à la la rédaction des chroniques politiques, des critiques littéraires et des éditoriaux concernant la culture.
En 2002, Nir est devenu le rédacteur en chef d'une collection de livres nommée "972", qui a présenté les jeunes écrivains dans le domaine de la politique, de la culture et de la philosophie.
Depuis 2008, Nir est le rédacteur en chef de "classiques" - une nouvelle collection publiée par Am Oved. "Les classiques" est conçue pour traduire en hébreu les classiques de la littérature.
Au cours de l'année suivante, Nir a publié une série d'éditoriaux avec le Professeur Shlomo Zand, pour le journal Maariv journal, dans laquelle ils ont appelé à un changement dans l'accès à la citoyenneté dans l'Etat d'Israël, et permettre une "pleine égalité des droits" pour les Palestiniens et les travailleurs étrangers.

En 2006 le troisième roman de Nir - "The Remaker of Dreams" -publié chez Keter éditions, reçoit un acceuil trsè chaleureux du public. "The Remaker of Dreams" est sur les listes des meilleures ventes des journaux "Yedioth Aharonot" et "Haaretz".
A l'été 2009, "The Remaker of Dreams" est traduit en allemand et publié aux éditions Schöffling. Le prestigieux journal allemand "Frankfurter Allgemeine Zeitung" écrit conernant ce roman de Nir Baram: "Très probablement, Dostoïevski aurait écrit comme cela si il avait vécu en Israël aujourd'hui".

A l'été 2006 Nir Baram a été l'un des leaders des jeunes poètes et auteurs qui ont appelé au cessez le feu dans la seconde guerre du Liban.

En 2010, il a publié son quatrième roman "Good People" ("Le jeu des circonstances"). C'est le premier roman historique, écrit par un auteur israélien, qui s'attaque à la Seconde Guerre mondiale et aux thèmes de la collaboration. Le roman a figuré sur la liste des best-sellers pendant 4 mois et il a reçu les louanges de la critique. Dès cette année là les droits de traduction pour "Good People" ("Le jeu des circonstances") ont été vendus en 14 langues.
En 2010, Nir a remporté le Prix du Premier Ministre de la littérature hébraïque et "Good People" ("Le jeu des circonstances") figurait sur la liste restreinte du "prix Sapir".
En Août 2013 Nir Baram a publié son nouveau roman "World Shadows". Ce livre est immédiatement devenu un best-seller. Seulement un mois après sa publication le roman a été désigné comme livre de l'année par les magazines "TimeOut" et "SufSahvua."


Site de l'auteur : http://nirbaram.com/ (en anglais)

Tag(s) : #culture-lire-écouter-voir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :